Reprise d’activité post-confinement réseau des Cap emploi

Le 11 mai 2020 marque la date dé du déconfinement progressif de la France dans ce contexte de crise sanitaire. Retrouvez dans cet article les modalités d'accueil et d'organisation.

Une reprise progressive et évolutive

Conformément aux annonces du Gouvernement, la reprise d’activité post-confinement se fera de manière progressive au sein des Cap emploi et la priorité restera donnée au télétravail lorsque celui-ci est adapté à la réalisation des activités.

Certains Cap emploi restent fermés pour le moment afin d’organiser la reprise des activités qui nécessite un temps de préparation pour qu’elle se réalise dans le strict respect des consignes sanitaires données par les pouvoirs publics, avec comme premier principe d’assurer la protection des collaborateurs et des personnes. Les modalités de reprise d’activité seront ajustées au fil des semaines afin de s’adapter aux évolutions de la crise sanitaire, aux consignes gouvernementales et à l’organisation globale des Cap emploi.

Reprise progressive de l'accueil du public dans les locaux des Cap emploi pour les situations d'urgence

Dans un premier temps, les RDV ne seront assurés que pour les situations d'urgence Les équipes seront à disposition pour rencontrer les bénéficiaires quand la situation le nécessite, uniquement sur RDV, dans le respect des gestes barrières. Des mesures sanitaires rigoureuses sont mises en place pour les RDV sur site.

Quels sont les gestes barrières ?

Quelles sont les mesures sanitaires mis en place au sein de nos locaux ?

Voir les conditions auprès de votre Cap emploi

En général :

  • sens de circulation dans les locaux
  • respect de la distanciation
  • désinfection des mains
  • port du masque
  • zone d’accueil et parties communes aménagées pour permettre la distanciation sociale

Quelles sont les situations d'urgence pouvant nécessiter un RDV ?

Les entretiens « urgents » pour traiter une entrée en formation ou le démarrage d’un contrat par exemple seront prioritairement réalisés de manière physique.

À tout moment, si les personnes préfèrent ne pas se déplacer, elles pourront continuer à échanger avec le conseiller en distanciel.

Comment obtenir un RDV ?

Pour obtenir un RDV, les personnes peuvent contacter les Cap emploi par téléphone ou par mail.

Comment les personnes doivent préparer leurs rendez-vous ?

Lors de leur venue sur site, certaines indications doivent être scrupuleusement respectées.

Voir les conditions auprès de votre Cap emploi

En général :

  • Etre équipé d’un masque et venir avec son propre matériel (stylo, bloc-note…)
  • Se présenter pour l’heure précise du rendez-vous pour éviter une attente trop longue sur place
  • Scanner ou photographier les documents pour une transmission dématérialisée au conseiller
  • Etre non accompagné

Que faire en cas de symptômes ?

En cas de un rhume, toux, fièvre, ou un symptôme du COVID 19 , les personnes sont appelées à rester chez elles et à reporter le RDV .

L'accompagnement des employeurs

L'accompagnement des employeurs se poursuit.

Les équipes Cap emploi sont équipées de protections pour venir en entreprise (rdv, études de poste, bilans d’action...)

L'accompagnement à distance continue pendant cette période

En parallèle, l'accompagnement auprès des personnes en situation de handicap et des employeurs continue à s’effectuer à distance via :

  • téléphone
  • mail
  • visioconférence

Comprendre le déconfinement, aider les personnes dans leur choix et décisions de déconfinement

A compter du 11 mai, c’est le déconfinement. Qu’est-ce que ça veut dire pour moi qui suis en situation de handicap ? Quelles sont les nouvelles règles à respecter ?

Falc pour vous aider à comprendre en pdf - site handicap.gouv

Covid-19 : à compter du 11 mai, je reste confiné ou je me déconfine ? C’est moi qui choisis !

Découvrez la fiche en Falc (Facile à lire et à comprendre) pour vous aider à faire votre choix : Falc pour vous aider à faire votre choix en pdf - site handicap.gouv

Suis-je vunérable ?

Plusieurs des personnes que nous accompagnons sont qualifiées de « vulnérables ». Pour rappel, ce sont celles indiquées dans la liste ci-après :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus (les patients entre 50 et 65 ans doivent être surveillés de façon plus rapprochée) ;
  • les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée, une insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
  • les malades atteints de cirrhose au stade B au moins ;
  • les patients aux antécédents cardiovasculaires (hypertension artérielle, antécédents d'accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque) ;
  • les diabétiques insulinodépendants ou présentant des complications secondaires à leur pathologie (micro ou macro angiopathie) ;
  • les insuffisants respiratoires chroniques sous oxygénothérapie ou asthme ou mucoviscidose ou toute pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d'une infection virale ;
  • les personnes avec une immunodépression : chimiothérapie anti cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive, infection à VIH non contrôlé avec des CD4 <200/mn ; consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souche hématopoïétiques, atteint d'hémopathie maligne en cours de traitement ; présentant un cancer métastasé ;
  • les personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 30kg/m²) ;
  • les personnes vivant au domicile d'une personne considérée comme vulnérable au regard de ces critères peuvent également bénéficier du dispositif d'activité partielle.

Lien gouvernement

Espace handicap - site internet du gouvernement

Information officielle Covid 19- site internet du gouvernement

Partager cet article


Les partenariats